L'ornythorinque : textes pédagogiques
(Thierry Rogel – Lycée Descartes de Tours)

 

Je soumets à la critique des collègues une série de textes de niveaux très divers utilisables avec des élèves de terminale ou de première (je n’ai pas encore eu l’occasion de tester tous ces textes mais quand c’est le cas, j’ai joint un commentaire sur l’utilisation qui en a été faite). Certains textes sont d’un niveau élevé, accessibles seulement aux meilleurs élèves de terminale, d’autres sont très simples et sont soit des « textes de sensibilisation » soit des préalables à une théorisation plus poussée. L’intérêt de ces derniers est, qu’étant accessibles à la majeure partie des élèves, l’enseignant peut pousser la théorisation qui en découle plus ou moins loin suivant le type d’élèves qu’il a en charge. Il va donc de soi que l’utilisation de ces textes n’est qu’un préalable dans le cadre du cours et suppose en général soit l’utilisation de documents plus approfondis et abstraits soit la mise en œuvre d’un cours magistral.

Ces textes sont inédits et, pour la plupart, s’inscrivent très nettement dans une démarche inductive, il ne faut cependant pas les prendre comme une « machine de guerre » en faveur d’un camp ou d’un autre. La bonne pédagogie étant celle qui arrive à mêler judicieusement l’inductif et le déductif ainsi que les divers outils à notre disposition (cours magistral, travaux de groupes, discussions, outil informatique,…), il faut voir ces textes comme un apport possible parmi d’autres.

Certains de ces textes mettent en scène Antoine. Antoine est un personnage récurrent, largement inspiré d’Antoine Doinel, que j’utilise pour les textes de sensibilisation de façon à partir du « concret » et du discours pour aller vers la théorisation.


L’ORNITHORYNQUE

COMMENTAIRE
Ce texte m’a été inspiré par un collègue qui avait présenté la filière ES comme une filière bâtarde qui ne serait ni scientifique ni littéraire. Voilà ma réponse.

« L’ornithorynque est il un canard qui n’a pas réussi ou un castor qui est tombé sur un bec ? »

« Georges Brassens est devenu chanteur parce qu’il n’était pas assez bon pour être musicien ou poète »

« Une moto est elle un vélo motorisé ou une automobile éclopée ? »

Voilà trois phrases idiotes où on tente de comparer des choses ou des personnes non comparables : le chanteur ne se réduit ni à un poète ni à un musicien ; l’ornithorynque n’est ni un canard ni un castor; la moto n’est ni un vélo ni une auto.

Mais ces propos sont ils différents de cette vieille idée selon laquelle un élève de sciences économiques et sociales ne serait pas assez bon pour être littéraire et pas assez bon pour être scientifique ? Un élève de sciences économiques et sociales n’est ni un scientifique raté ni un littéraire avorté. C’est un élève en sciences économiques et sociales.

La liste des textes
de première ES
de terminale ES

        > Fiction

        > Culture et valeurs

        > Circuit économique

        > Lien social et ruptures des liens sociaux

        > Un jeune homme plein d'initiative : vrai plaisir, fausse monnaie

        > Valeur ajoutée et productivité

        > Les mécanismes de marché

        > Croissance, développement, développement durable
            (déjà publié dans IDEES n°142 – Décembre 2005)

        > Trop ou pas assez de marché

        > Le retour d'Antoine D. : Antoine D. terrasse le chômage au café du commerce
            (déjà publié dans IDEES n°142 – Décembre 2005)

        > L'art de donner

        > Antoine est exaspéré par les grèves
            (déjà publié dans IDEES n°142 – Décembre 2005)

        > La monnaie : l'argent chez SIMMEL         > Le changement social
            (déjà publié dans IDEES n°142 – Décembre 2005)
          > Notes sur "La philosophie de l'argent" de Georg Simmel
          > Taux d'intérêt nominal, taux d'intérêt réel, taux d'inflation
 

> Les sciences sociales dans la logique du tapis vert

 
 

> Opinion, opinion publique, sondages d'opinion

 
 

> L'émergence de la sociologie et de l'économie : historique et conditions

 
 

> Quatre grandes conceptions de l'économie

 
 

> Méthodes et théories sociologiques

 
  > Quelques éléments sur la sociologie de Georg SIMMEL